Musée Kolumba

Saint Kolumba était la plus grande paroisse de la ville médiévale de Cologne.  De sa destruction quasi totale en 1943, il ne restait plus que quelques murs et une statue de Marie, emmurée dans une colonne du cœur pour la préserver.  Elle témoignait ainsi de l'espoir auprès des fidèles de l'époque.  EN 1947, l'architecte Gottfired Böhm construisit une chapelle nommée Madonne dans les ruines.  Le nouveau  musée diocésain Kolumba dont la construction devait intégrer la chapelle se voulait un nouvel accent urbanistique.  Pour sa réalisation, les autorités firent appel à l'architecte suisse Peter Zumthor.  

Les grandes surfaces des murs intérieurs devaient être couvertes sans joints de dilatation.  Ceci élimina tout choix de matériau dur et fragile.  Comme critère de coix, Peter Zumthor tint naturellement compte de l'esthétique, ce que lui offrait l'argile.  Il favroisa un coloris gris léger développé par ses soins et fui fut rapidement batisé gris Kolumba.

La firme de Cologne Stuck & Akkustik Weck réalisa cette tâche exigeante.  Une couche d'argile de 2 mm d'épaisseur fut appliquée à l'aide de truelles japonaises.  Cette couche fut feutrée et lissée avec de l'eau et du lait caillé aussi longtemps que nécessaire pour obtenir l'éclat décent et de qualité recherché.  Un enduit d'argile impressionnant de 6 500 m2 fut édifié sur des murs de plus de 14 m de haut à certains endroits, un travail exemplaire.  Après 2 longues années de vie et d'utilisation, la facilité de réparation des points d'ancrages suite aux travaux exécutés dans le cadre d'une exposition est mise en avant.

Le murée a été inauguré en automne 2007.  Pour son travail architectural au musée Kolumba, l'architecte Peter Zumthor reçut le 29 mai 2009 le prix Pritzker, qui équivaut au prix Nobel en architecture.